Titre

A la une Economie France Informatique International Loisirs Médias Sciences Société Sport



Flux de données - RTL Net

Flux de données - RTL Net

Flux de données - RTL Net
Le meilleur de Laurent Gerra avec Patrick Sébastien

C'est un Patrick Sébastien très en forme qui vient présenter sa nouvelle émission, Coloscopie, "un grand entretien inspiré de Radioscopie de Môssieur Jacques Chancel, mais à ma sauce", explique-t-il. "Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue dans le premier numéro de Coloscopie, l’émission qui sonde les personnalités de l’intérieur !". Une émission un peu particulière aujourd’hui, puisque Patrick Sébastien a décidé de s’entretenir avec… lui-même.


"Aujourd’hui c’est donc Patrick qui reçoit Sébastien, et ils ont beaucoup de choses à se dire, ces deux-là", embraye-t-il. "Sous la carapace du saltimbanque, y a un philosophe humaniste qui essaye de donner du bonheur aux gens en écrivant des bouquins. Et justement, je viens de sortir mon dernier qui s’appelle. Et si on était bienveillant ?", poursuit l'homme de télévision. "Poil au gland !", l'interrompt le second.

L'occasion aussi pour Patrick Sébastien de revenir sur les choix de celle qu'il appelle "cette folledingue de Delphine Ernotte". "(Elle) me supprime toutes mes émissions, elle est pas bienveillante avec moi". Est-il pour autant bienveillant de la traiter de folledingue ? "Ouais, parce que mes émissions elles font de l’audience. Et comme dirait Coluche, Môssieur Michel Collucci 'À la télé ils nous font chier c’est des enfoirés ils sont pas bienveillants pourtant c’est nous qu’on paye la redevance'!"

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Pourquoi la gare du Nord ferme aujourd'hui
3 minutes pour comprendre du 20 octobre 2018

null

-----------------------------------------------------
Attentats dans l'Aude : 3 proches du terroriste mis en examen et écroués

Du nouveau dans l'enquête, près de sept mois après les attaques de Trèbes et Carcassonne. Trois membres de l'entourage du jihadiste qui avait tué quatre personnes, dont le gendarme Arnaud Beltrame, lors des attentats de l'Aude, ont été mis en examen et écroués vendredi 19 octobre, indique une source judiciaire. Ces personnes avaient été interpellées trois jours plus tôt à la demande des juges d'instruction en raison de leur proximité avec l'assaillant.

Les trois personnes placées en détention provisoire ont été mises en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et, pour l'un d'eux, "détention d'armes de catégorie A et B en lien avec une entreprise terroriste", selon la source judiciaire. Les gardes à vue de trois autres personnes ont été levées sans faire l'objet de poursuites dans ce dossier, a précisé cette source.

Décidé par les juges antiterroristes parisiens, le coup de filet du mardi 16 octobre intervenait près de sept mois après les attentats du 23 mars, revendiqués par le groupe État islamique. Trois personnes avaient été interpellées à Carcassonne, une ailleurs dans le département de l'Aude, une dans les Bouches-du-Rhône et une dans l'Hérault, selon une source judiciaire. Des perquisitions et des auditions libres avaient aussi été effectuées à Toulouse (Haute-Garonne), avait aussi indiqué cette source, confirmant des informations de L'Express

Une compagne radicalisée

Le 23 mars, Radouane Lakdim, 25 ans, avait volé une voiture à Carcassonne dont il avait abattu le passager et blessé le conducteur par balle. Il avait ensuite tiré sur des policiers devant leur caserne, avant d'entrer dans un supermarché Super U à Trèbes où il avait tué un boucher, un client ainsi que le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'était livré comme otage à la place d'une femme. 

Le jihadiste avait été abattu par des gendarmes de l'antenne GIGN de Toulouse. Fin mars, la compagne de l'assaillant, Marine P., une jeune convertie à l'islam alors âgée de 16 ans, avait été mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et placée en détention provisoire.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Décollage réussi pour Ariane 5 et BepiColombo depuis Kourou

Décollage réussi, pour une fusée Ariane 5 de plus dans l'histoire spatiale. L'engin a décollé du centre spatial de Kourou, en Guyane française, dans la nuit de vendredi 19 au samedi 20 octobre. Elle embarquait à son bord le satellite de la première mission européenne destinée à l'étude de la planète Mercure, BepiColombo. Le lanceur lourd européen a décollé depuis le centre spatial guyanais (CSG) à 22h45 heure locale (03h45 heure de Paris).

La fusée emmène le satellite BepiColombo chargé pour la première fois dans l'histoire spatiale d'étudier "la surface, l'intérieur et l'environnement de la planète Mercure" selon un communiqué d'Arianespace, société de service de lancement. La mission d'Ariane 5 doit durer environ 26 minutes, du tir à la séparation du satellite, lequel pèse 4 tonnes au décollage. Fabriqué par Airbus, BepiColombo doit être placé sur une orbite lui permettant d'échapper à l'influence gravitationnelle de la Terre. 

Le satellite, qui a une durée de vie de 8,5 ans dont 7 ans de voyage, est muni des deux sondes. Une sonde appartient à l'Agence spatiale européenne (ESA), l'autre à l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale (Jaxa). À leur arrivée à destination en 2025, les deux sondes étudieront le champ de gravité de Mercure, permettront aux chercheurs de définir la composition et la structure de cette planète, la plus proche du soleil et la moins explorée du système solaire. 

Mercure étant la planète la plus proche du soleil, l'explorer devrait "accroître les connaissances sur la formation des planètes telluriques, leur évolution et de comprendre les conditions d'apparition de la vie dans notre système solaire et au-delà" a précisé par communiqué Arianespace. 

Le voyage de BepiColombo vers Mercure

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Honor 8X, Nokia 7.1, Xiaomi Mi 8...Les bons plans smartphones de l'automne

Le lancement du OnePlus 6T, le 30 octobre prochain, va clore une période faste dans la téléphonie. En l'espace de quelques semaines, depuis la fin de l'été, la plupart des fabricants y sont allés de leurs références haut de gamme pour rivaliser avec l'iPhone et surnager dans l'océan médiatique très encombré de l'univers Android. 


Ces derniers temps ont aussi vu éclore un certain nombre de modèles plus accessibles, plus adaptés aux budgets modestes, qui ne font pas nécessairement l'impasse sur les performances. Portés par des constructeurs agressifs, ils proposent quasiment tout ce qu'on peut attendre d'un téléphone en 2018 pour moins de 500 euros.

Tour d'horizon de ces smartphones équilibrés aux prix contenus lancés ces dernières semaines par Honor, Motorola, Nokia, Xiaomi ou Huawei.

Le prix le plus bas : Honor 8X

Vendu sous les 250 euros, le Honor 8 X devrait vite figurer dans les meilleures ventes de la fin d'année. Pour ce tarif raisonnable, il offre un grand écran 6,5 pouces, un processeur qui tient la route, une bonne autonomie et un double capteur photo principal honorable. Le tout avec un design haut de gamme au diapason. Seule ombre au tableau, un écran et des photos peut lisibles en basse lumière et le choix de l'USB classique pour la connectique.

Le Honor 8X est disponible à partir de 249 euros.

Le plus porté sur l'image : Nokia 7.1

Le dernier Nokia est un milieu de gamme polyvalent dont le principal atout est d'évoluer sous Android One, un programme partenaire d'Android qui assure aux modèles participants une expérience Android pure et des mises à jour de sécurité plus rapides pendant au moins deux ans. Il propose aussi une très bonne qualité photo grâce à une optique Zeiss. Son affichage PureDisplay assure une prise en charge optimale des contenus en Full HD+ et une fonction convertit les vidéos SDR en HDR en temps réel.

Le Nokia 7.1 est disponible à partir de 329 euros.

Le plus équilibré : Motorola One

Lancé ces derniers jours, le Motorola One est un autre milieu de gamme Android One.  Avec son grand écran à encoche et son interface épurée, il ne brille pas par son originalité mais il offre une expérience Android pure et des mises à jour garanties. Il sera d'ailleurs l'un des premiers à migrer vers Android 9. Malgré une définition un peu légère, il délivre des performances honnêtes, agrémentées de fonctionnalités intelligentes permettant de lancer l'appareil photo ou la lampe torche d'un simple mouvement. À noter la présence d'un lecteur d'empreintes digitales, d'un double capteur photo et d'une coque vitrée.

Le Motorola One est disponible à partir de 299 euros.

Le plus autonome : Huawei Mate 20 Lite

Lancé quelques semaines avant le Mate 20 Pro, Huawei a lancé début septembre une version plus légère de son nouveau vaisseau amiral. Vendu moins de 400 euros, le Mate 20 Lite propose un design arrondi agréable avec un dos en verre, une très bonne autonomie d'une journée et demi, une interface fluide et un appareil photo convaincant assisté par des fonctions intelligentes.

Le Huawei Mate 20 Lite est disponible pour 379 euros.

Le sosie de l'iPhone X : Xiaomi Mi 8

Ce clone de l'iPhone X pousse la ressemblance jusque dans l'encoche et les fonds d'écran. Il fait partie des smartphones les plus puissants du marché avec son processeur Snapragon 845 et ses 6 Go de mémoire vive et dispose d'une très bonne autonomie malgré son grand écran Oled de 6,2 pouces. Il n'est pas étanche mais comporte une prise Jack et se débrouille plutôt bien en photo. Lancé à 449 euros, il fait régulièrement l'objet d'offres promotionnelles.

Le Xiaomi Mi 8 est disponible à un prix inférieur à 400 euros.

Le plus musclé : Pocophone F1

Pour un prix raisonnable de 329 à 349 euros, le premier smartphone de la marque Pocophone offre aussi des performances très élevées grâce à l'un des processeurs les plus puissants du marché, doublé d'une bonne autonomie. Mais il fait l'impasse sur la plupart des fonctions offertes par les modèles les plus chers. Il n'est pas étanche, n'a pas d'écran Oled, ne peut pas diffuser de vidéo HD, ne se déverrouille pas avec le visage et ne se charge pas sans-fil. Il se situe également en retrait sur la partie photo.

Le Pocophone F1 est disponible à partir de 329 euros.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Sans Gluten : les scones aux pépites de chocolat

Le score est un petit pain individuel que les Anglo-Saxons adorent pour le petit déjeuner ou le "tea time". Ce petit pain à la texture plutôt sablé s’accompagne traditionnellement de crème, de marmelade et évidement d’une tasse de thé. Ici, aux pépites de chocolat, il peut aussi se déguster nature.  


Dans cette recette sans gluten, la poudre d’amande permet d’apporter au scone une texture tendre et des qualité nutritives importantes, puisque c’est un petit pain dégusté plutôt le matin. De plus, l’amande a la propriété d’un haut pouvoir de satiété, ce qui est important lorsque l’on suit un régime sans gluten et donc bénéficie d’une digestion rapide. 


C’est également important pour le petit déjeuner, qui est un des repas le plus important de la journée. L’amande est riche en protéines, mais aussi en vitamines B1, B2, B3, B9 et E. Très riche en fibre, elle est également riche en manganèse, cuivre, phosphore, fer et zinc. 


La farine de millet permet, elle, d’apporter à la pâte une superbe couleur doré et une délicate saveur de noisette pour renforcer l’arôme du chocolat. Le millet est riche en magnésium, phosphore, zinc et vitamine A, excellente pour la peau.


Dans cette recette, il est très important que le beurre soit le plus froid possible ; les petits cubes peuvent même être congelés. C’est le choc de températures entre le beurre très froid et le four chaud qui va apporter au scone sa texture unique mi sablé-mi feuilleté. C’est le secret pour la réussite de cette recette.

Ingrédients :

- 90 g de poudre d’amande

- 65 g de farine de millet

- 130 g de mix farine pâtisserie sans gluten*

- 2 cuillères à café de poudre à lever

- 50 g de sucre de canne en poudre

- ½ cuillère à café de sel fin

- 90 g de beurre doux, très froid, coupé en petits cubes

- 1 œuf

- 200 ml de crème fraîche (garder de côté la mesure de 2 petites cuillères pour badigeonner le dessus des scones avant la cuisson)

- 100 g de pépites de chocolat


*Le mix farine pâtisserie peut se substituer par 80 g de farine de riz demi-complet + 70 g de fécule (maïs ou pomme de terre) + 1/2 cuillère à café de gomme (xanthane, mix’gom ou guar)

Préparation :

- Verser dans le bol du mixeur avec lame d’acier les ingrédients secs : poudre d’amande, farines, poudre à lever, sucre de canne, sel. Mixer un peu pour bien mélanger les farines.


- Ajouter le beurre bien froid coupé en petits cubes et mixer. La texture de la pâte sans gluten est alors comme une pâte sablée.


- Verser alors les pépites de chocolat.


- Dans un bol, mélanger ensemble les ingrédients humides : l’œuf et la crème.


- Verser ce contenu dans le mixeur et mixer légèrement. La pâte va être épaisse. 


- Déposer cette pâte sans gluten sur une feuille de papier cuisson et donner la forme d’un cercle épais. Mettre au frigo 1 heure pour bien refroidir la pâte. 


- Préchauffer le four à 175°C. Préparer une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier cuisson.


- Découper dans la pâte, à l’aide d’un emporté pièce rond (7 cm de diamètre) des parts pour découper les scones. 


- Déposer les scones sur la plaque de cuisson, espacés de 5 cm chacun et badigeonner le dessus avec le reste de la crème à l’aide d’un pinceau.


- Cuire les scones environ 20 à 25 minutes selon le four.


Note : il est possible de faire avec cette pâte d’autres formes. Les Anglais aiment les scones ronds fabriqués avec un emporte pièce, les Américains les préfèrent en triangle... Pensez juste à adapter le temps de cuisson à la taille des scones.

Suivez Clem sans gluten sur :

Son site internet : http://clemsansgluten.com


Facebook : https://www.facebook.com/Clemsansgluten


Twitter : @ClemSansGluten


Instagram: @clemsansgluten

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Élections européennes : les options qui s'offrent à Macron

À peine le remaniement officialisé, Emmanuel Macron s'est lancé dans la bataille des élections européennes. Le soir de l'annonce du nouveau gouvernement, le président de la République s'est exprimé face aux Français dans une allocution. 


Emmanuel Macron a invité les citoyens à "ne pas se soumettre". "Nous vivons une époque nouvelle et nous serons jugés à l'aune de notre courage (...) Le monde se fracture, de nouveaux désordres apparaissent et l'Europe bascule, presque partout, vers les extrêmes", explique-t-il. 

Le chef de l'État ajoute : "Je crois dans ce ressaisissement de notre Nation, dans notre capacité à porter notre voix française. Je crois dans ce projet que je veux porter en Europe. C'est pour cela que je souhaite le rassemblement le plus large".

Une liste commune ? Une coalition ?

Des mots qui font étrangement écho aux propos de François Bayrou, lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. Celui qui murmure à l'oreille d'Emmanuel Macron indiquait : "Je pense que la logique, c'est une seule liste. Il faut naturellement s'entendre et qu'on partage les objectifs. Il n'y a pas de question historique plus grave que la question de savoir si on doit rapprocher les pays européens pour qu'ils défendent les civilisations (...) Si nous nous séparons, alors nous donnons la victoire aux autres". 


Même appel du pied de Jean-Pierre Raffarin. L'ancien premier ministre appelait sur RTL à la mise en place d'une "coalition". "Le projet européen, celui qu'Emmanuel Macron a présenté à Athènes, à la Sorbonne, il nous convient, je crois qu'il est bon pour la France. On a des discussions à avoir sur certains points, mais il va bien. Tout notre problème sera : quels sont nos alliés en Allemagne pour pouvoir conduire une réforme de l'Europe. Comment va-t-on faire, est-ce qu'on va avec le Parti populaire européen, le centre-droit, les libéraux, avec x ou y. Nous avons là des questions à définir". 

Un manque de pouvoir au Parlement européen ?

À propos des élections européennes de mai 2019 et de la montée des extrêmes, Valéry Giscard d'Estaing distille aussi ses conseils à Emmanuel Macron. L'ancien président de la République estime qu'"il ne faut pas se tromper, ce ne sont pas des élections très importantes car le Parlement européen n'est pas très important".
 
"C'est nous, je dirais presque moi, qui avons fait ce Parlement en 1976. Son rôle est simplement de vérifier que les textes proposés par la Commission sont conformes aux traités, c'est tout. Il n'a pas de pouvoir politique, pas de pouvoir de diriger l'Europe".

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Eau en bouteille vs robinet, les algues dans notre assiette, les sports aquatiques - émission du 20 octobre
Nous voilà bien! du 20/10/2018

Invitée témoin : Fanny Agostini, présentatrice du magazine Thalassa sur France 3, et auteure d’un manifeste à paraître le 24 octobre prochain L'Océan est notre avenir (Editions Autrement)

 

*En bouteille ou au robinet, quelle eau consommer ? 

Invitée : Vanessa Lopeznaturopathe


*L’algues est-elle la nouvelle star de nos assiettes ?

Invité : Olivier Picardcuisinier passionné de cuisine végétale, fondateur de l’atelier culinaire « Terra Culinaria » et co-auteur du livre Les algues au naturel (Editions Alternative) 


*Quels sont les avantages à pratiquer un sport aquatique ? 

InvitéUlrik Doucet, coach sportif au sein d’Aqua By


Sans compter les dernières applis qui vous changent la vie, les initiatives locales vers lesquelles vous tourner, les bons plans, les astuces

L'équipe de l'émission vous recommande

-----------------------------------------------------
L'horoscope du 20 octobre 2018
L'horoscope du jour du 20 octobre 2018

Bélier

Vous resterez un peu en retrait, vous n'interviendrez dans rien, peut-être parce que vous aurez besoin de vous déconnecter afin de vous ressourcer, 1er décan. Le début du 2ème sera dans le même état d'esprit car Saturne commence probablement à se faire sentir et vous avez l'impression que rien ne fonctionne, que rien n'avance. Vous avez besoin de réfléchir à votre situation et pour cela il vous est nécessaire de vous isoler, ne serait-ce que ce week-end.

Taureau

Il pourrait y avoir quelques éclats de voix chez les Taureau du 2e décan. Mercure et Mars sont en bisbille et vous aussi, vous serez furieux contre un proche. Ou parce qu'une décision aura été prise sans que vous ayez été consulté, ce qui est une injure suprême pour le Taureau. En revanche, tout semble baigner pour les natifs de fin octobre, Vénus se trouve face à vous et quelqu'un pourrait vous charmer. Mais vous ne serez pas totalement en confiance.

Gémeaux

Des obligations marquent ce week-end, elles concernent probablement vos enfants. En espérant que vous avez prévu des activités pour les vacances, qu'ils ne vont pas se retrouver à la maison sur leur tablette. Si vous ne partez pas, ce qui sera le cas pour beaucoup d'entre vous étant donné que si les enfants sont en vacances ce n'est pas le cas des adultes, mettez-les chez les grands-parents par exemple, ou au centre aéré. Il y a toujours une ou même des solutions.

Cancer

Vous avez de la chance, la conjoncture est agréable, même si vous recevez les influx de Saturne. Les loisirs, les enfants, les jeux sont au programme. Vous prendrez du bon temps avec votre progéniture, ou parce que vous chercherez à tomber enceinte... Quelques natifs du 2e décan pourraient avoir cependant à s'expliquer avec un de leurs enfants, un adolescent, et il faudra vous montrer très ferme sur certains comportements que vous ne supportez pas.

Lion

Le 2ème décan est le plus stimulé ce week-end, mais plus par la colère et un désaccord avec un partenaire, que par autre chose. Mettez la pédale douce, de toute façon vous serez obligé de prendre des gants, sauf peut-être né autour du 7 août : vous vous laisserez aller à dire des choses que vous ne pensez pas et qui sont totalement exagérées. Essayez de prendre du recul, même si c'est l'autre qui est à l'attaque et vous fait des reproches.

Vierge

Toutes les planètes semblent être d'accord pour que vous passiez un bon week-end, agrémenté de visites à faire ou à recevoir. Vous ne vous ennuierez pas ! Vous serez bien entouré et certaines Vierge nées autour du 30 août auront quelqu'un en tête, quelqu'un à qui vous pensez beaucoup mais qui ne vous donne pas de nouvelles. Ou qui a pris du recul après vous avoir beaucoup sollicité. Si l'histoire doit reprendre son cours, ça ne sera pas avant le mois de décembre.

Balance

Une petite pause, un break de quelques jours, voilà qui vous ferait du bien, vous qui n'arrêtez pas en ce moment. Alors ça tombe bien, vous êtes en vacances ! Enfin, vos enfants sont en vacances, mais peut-être que vous avez quelques jours en réserve et que vous pourrez vous évader. En tout cas, ne rien faire, oublier le stress du boulot est ce qui vous fera le plus de bien au moral comme au physique. Il est vrai que Mars vous demande beaucoup, 2e décan.

Scorpion

Que vous partiez ou non, ce week-end est rempli de bons aspects de Vénus, Mercure et Lune. Vous vous sentirez prêt à laisser parler votre coeur. 1er décan surtout, parce que 2e décan, il y a une dissonance Mercure/Mars qui est exacte aujourd'hui, en tout cas pour ceux qui sont nés vers les 7, 8 novembre. Une discussion vive, un conflit, un gros désaccord pourraient être au programme, évitez de dire des choses que vous pourriez regretter.

Sagittaire

Une situation vous préoccupe, probablement dans le domaine familial, mais plus vous chercherez à ne pas y penser, plus elle s'imposera dans votre tête. En fait vous " sentirez " quelque chose et c'est ce qui vous gênera car vous ne saurez pas quoi en penser exactement. En outre, si vous en parlez, vous risquez d'entrer dans une discussion qui dérivera sur un sujet qui fâche. Vous avez tout intérêt à bien réfléchir avant de vous exprimer, en tout cas aujourd'hui (2e décan).

Capricorne

À quelques exceptions près, les astres sont favorables à un week-end qui vous sort de votre ordinaire. Mais peut-être que vous allez partir quelques jours ? Cela dit ça m'étonnerait, d'abord parce que ce sont vraiment des vacances pour les enfants et ensuite parce que le plus souvent, votre travail passe avant tout. Toutefois, vous êtes nombreux à avoir besoin de vous sentir plus libres, surtout si vous êtes du 2e décan ; vous avez trop de contraintes en ce moment.

Verseau

Ne rien faire n'est pas dans votre religion, aussi profitez au maximum des bonnes choses de la vie et soyez dans l'instant présent, sans vous projeter dans l'avenir. Se projeter sans cesse dans l'avenir est souvent l'activité préférée du Verseau, mais c'est pompant en énergie ! Cela fatigue et même cela peut démoraliser selon ce que vous imaginez pour votre avenir, si c'est positif ou négatif. Mais comme on ne se refait pas, essayez de canaliser votre mental sur le positif !

Poissons

Un bon week-end en perspective, la Lune dans votre signe se met au service de Vénus et si vous êtes du 1er décan, ce que vous ferez vous donnera du plaisir. Sans parler de la possibilité d'exprimer vos sentiments à la personne que vous aimez, ou avec qui vous pourriez vivre quelque chose. Ne restez pas dans le secret, si vous ressentez quelque chose, parlez-en. A moins que la relation ne soit impossible dès le départ parce que l'autre n'est pas libre, par exemple.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Honduras : des milliers de migrants bloqués à la frontière Guatemala-Mexique

Des milliers de migrants honduriens se sont retrouvés bloqués par les forces de l'ordre mexicaines vendredi 20 octobre après avoir forcé la frontière entre le Guatemala et le Mexique. Ils ont notamment enfoncé dans l'après-midi une clôture métallique du poste frontière guatémaltèque. 

Ils ont ensuite progressé jusqu'à un pont frontalier où des forces anti-émeutes mexicaines leur barraient la route. Une mesure préventive en attendant qu'ils puissent être reçus à tour de rôle pour commencer des formalités administratives. Les policiers fédéraux mexicains ont toutefois laissé passer des femmes et des enfants, qui montaient sur des camions pour rejoindre des refuges, a constaté une journaliste de l'AFP. 

"On pensait passer tranquillement et il a commencé à y avoir des jets de pierre ou de gaz (lacrymogènes)", regrettait Marta, 28 ans. La jeune femme était à la recherche de ses deux fils de 10 et 15 ans, perdu dans la foule des migrants. "On fuit la violence et on se fait frapper en arrivant ici", déplorait-t-elle. 

Donald Trump riposte

"Nous resterons ici jusqu'à ce qu'ils nous ouvrent", a prévenu Adonai, 36 ans, qui voyage avec ses neveux de deux, trois et 14 ans. Certains migrants ont préféré sauter dans la rivière, depuis le haut du pont, pour tenter leur chance à la nage ou en grimpant sur des embarcations.  D'autres ont rebroussé chemin vers Tecun Uman pour s'y reposer et s'hydrater, avant de retenter leur chance.  
                
Formant une "caravane" humaine, près de 4.000 Honduriens sont arrivés en petits groupes, à pied ou par bus, au cours des derniers jours à Tecun Uman. Ils avaient quitté samedi San Pedro Sula, dans le nord du Honduras, fuyant la misère et la violence dans leur pays. "La route a été très difficile, très effrayante, mais il n'y a pas de travail au Honduras", a expliqué Glenda Salvador, 20 ans.  

Jeudi, le président américain Donald Trump avait menacé de fermer la frontière avec le Mexique si les autorités mexicaines ne bloquaient pas l'avancée des migrants. "Je dois, dans les termes les plus fermes, demander au Mexique de stopper cette marche. Si le Mexique n'y arrive pas, je demanderai à l'armée de FERMER NOTRE FRONTIÈRE SUD", avait tweeté le président américain. 

"Un nombre record de migrants"

"Une crise se profile rapidement, avec un nombre record de migrants", a déclaré vendredi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo lors d'un déplacement à Mexico, où il devait s'entretenir avec le président Enrique Peña Nieto. À Ciudad Hidalgo, sur la rive mexicaine, les autorités locales s'attendent à l'afflux de 3.000 migrants dans les prochains jours.  

Le chef de la police de la ville Gerardo Hernandez a indiqué que cing refuges avaient été préparés, capables d'héberger jusqu'à 4.000 personnes. Des fonctionnaires de l'Institut mexicain des migrations sont aussi sur place pour traiter les demandes de visas de réfugiés ou de visas humanitaires, les seuls que le gouvernement mexicain s'est dit prêt à accorder à ces Honduriens.  

Le Honduras est considéré comme l'un des pays les plus violents du monde, avec un taux annuel de 43 homicides pour 100.000 habitants. Selon les chiffres de l'ONU, plus de 500.000 personnes traversent chaque année illégalement la frontière sud du Mexique pour tenter ensuite de remonter vers les Etats-Unis.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------