Titre

A la une Economie France Informatique International Loisirs Médias Sciences Société Sport



Flux de données - RTL Net

Flux de données - RTL Net

Flux de données - RTL Net
EN DIRECT - Européennes 2019 : suivez la journée de vote

Dernier jour de vote pour les élections européennes. Alors que les Britanniques ou encore les Néerlandais ont déjà voté, une grande partie des pays de l'UE se rendent aux urnes ce dimanche 26 mai. 


En France, les bureaux de vote en métropole ouvriront leurs portes dès 8 heures. La veille, le vote avait débuté en Outre-mer, avec Saint-Pierre et Miquelon, avant la Guyane, les Antilles et la Polynésie. Les électeurs vont devoir faire leur choix entre les 34 listes en lice. Un nombre record. À l'issue de ce scrutin, la France comptera 79 eurodéputés au Parlement européen, à Bruxelles.

Le Rassemblement national est en tête des sondages, devant La République en Marche et Les Républicains. Toutefois, c'est l'abstention qui risque de remporter cette élection. Pour rappel, en 2014 la participation n'avait été que de 42,4%. Elle pourrait être plus élevée cette année. 

Suivez en direct la journée de vote

07h46 - Quelque 427 millions d'Européens sont en âge de participer au scrutin, qui vise à élire pour 5 ans les 751 membres du Parlement européen.

07h30 - Les bureaux de vote vont ouvrir leurs portes dans trente minutes maintenant. 45.5 millions d'électeurs sont appelés aux urnes.

07h25 - Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à la dernière journée de vote pour les élections européennes. 

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Le temps ce dimanche : moins de pluie et des températures printannières

Le temps dimanche sera moins pluvieux un peu partout en France, sauf en Languedoc Roussillon où le soleil brillera, selon les prévisions de Météo-France publiées samedi 25 mai. 

Sur les Pyrénées, et du sud-ouest au Massif central, le ciel restera couvert tout au long de la journée, avec encore des averses éparses, plus soutenues sur le relief.

Sur les Alpes et la région PACA là aussi le ciel sera bien encombré et les averses parfois orageuses seront nombreuses jusqu'en fin de journée. En Corse, un temps couvert et pluvieux s'installera dès le matin sur le sud et l'est, s'étendant à l'ensemble de l'île en journée.

Sur le Languedoc Roussillon jusqu'à la moyenne vallée du Rhône, en revanche, le soleil s'imposera du matin au soir, mais le vent deviendra assez fort, la tramontane soufflera jusqu'à 80 à 90 km/h, le mistral jusqu'à 60 à 80 km/h. 

Sur la moitié nord, nuages et éclaircies se partageront le ciel, mais sur les régions proches de la Manche, les nuages gagneront et s'épaissiront au cours de la journée, ils finiront par donner de faibles pluies ou bruines. 

Les minimales seront un peu plus basses, comprises entre 7 et 12 degrés en général, 11 à 16 sur le pourtour méditerranéen. Les maximales varieront de 16 à 20 degrés près de la Manche, 17 à 24 degrés en général, jusqu'à 25 à 26 degrés vers le delta du Rhône. 

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Chili : démantèlement d'un vaste réseau d'immigration illégale chinoise

Les autorités chiliennes ont démantelé un vaste réseau de trafic de migrants qui avait fait entrer clandestinement 381 Chinois au Chili, a annoncé la police samedi 25 mai. Neuf personnes ont été arrêtées, dont deux anciens élus et un fonctionnaire du ministère chilien des Affaires étrangères, a indiqué la police.

La bande fournissait "à des citoyens chinois, contre le paiement de 5.000 dollars, de fausses lettres d'invitation pour entrer au Chili", a déclaré à la presse un haut responsable de la police, Hector Gonzalez.

"C'est le plus grand réseau de trafic d'êtres humains qui ait existé dans l'histoire de notre pays", a dit Katherine Martorell, sous-secrétaire chargée de la Prévention de la criminalité.

La bande était active depuis 2016. Grâce aux fausses lettres d'invitation, les migrants chinois pouvaient obtenir des visas en prétendant être "des hommes d'affaires venant négocier des contrats, alors que leur but était de rester résider" au Chili, a expliqué Mme Martorell. Une fois présents en territoire chilien, "ils étaient embauchés par des entrepreneurs, habituellement chinois, qui leur donnaient du travail", a précisé M. Gonzalez. 

Neuf personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire, dont un ancien gouverneur de la province de Choapa, dans le nord du Chili, un ancien maire de la ville de Los Andes, dans le centre, et un fonctionnaire en activité du ministère chilien des Affaires étrangères. 

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Européennes : Macron, Salvini, Farage... Les cinq personnalités clés du scrutin

Ce dimanche 26 mai, les électeurs Français se rendent aux urnes pour désigner les 79 députés qui les représenteront au Parlement européen. Mais ils ne sont pas les seuls à se prononcer. Ces élections vont ainsi mobiliser au total 427 millions d'électeurs à travers les 28 États-membres de l'Union européenne. 


Jeudi 23 mai, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont ouvert le bal, avec la victoire surprise des travaillistes néerlandais, selon les projections à la sortie des urnes. L'Irlande et la République Tchèque ont suivi vendredi 24 mai, alors qu'en République tchèque, en Slovaquie, en Lettonie et à Malte, le vote a eu lieu samedi 25 mai. Ce dimanche 26 mai, ce sera autour des 21 autres États-membres.

Les résultats officiels seront communiqués à la fin de ce dernier jour de vote, lorsque le scrutin sera clos en Italie, dernier pays à voter. Mais l'on peut d'ores et déjà désigner les 5 personnalités marquantes de ce scrutin, qui auront quoi qu'il en soit un rôle à jouer une fois les résultats connus. 

Emmanuel Macron, défenseur de l'UE

Il avait fait campagne sur des thèmes pro-européens et depuis son élection en 2017, le président français Emmanuel Macron a constamment plaidé pour "une relance de l'Europe", se posant en adversaire numéro 1 des leaders populistes européens. 

En France, la liste de son parti La République en Marche est devancée dans l'ensemble des derniers sondages par celle du Rassemblement national de Marine Le Pen, avec des écarts allant de 0,5 à 2,5 points. Emmanuel Macron espère avec son parti rebattre les cartes au centre du Parlement européen, appelant à "bâtir une grande coalition des progressistes" face à "ceux qui veulent détruire l'Europe par le nationalisme". 

Sa formation devrait s'allier avec les Libéraux de l'Alde pour jouer un rôle pivot et dans le partage des postes des institutions européennes. Emmanuel Macron souhaite un budget commun aux pays de la zone euro et un ministre européen des Finances, réclame une "réelle" Europe de la défense et plaide en faveur d'une "identité européenne" forte et cohérente. 

Mais les propositions du président centriste de 41 ans pour relancer l'UE n'ont pas eu l'effet escompté sur la chancelière allemande, Angela Merkel. Les deux dirigeants ont admis récemment avoir des divergences, assumant "leurs confrontations". 

Matteo Salvini, l'extrême droite décomplexée

Homme fort du gouvernement italien et patron de l'extrême droite de la péninsule, Matteo Salvini ambitionne de fédérer un groupe souverainiste au Parlement européen, avec son "amie" française Marine Le Pen. 

Ce Milanais prolixe de 46 ans a fait son entrée au Parlement européen en 2004 et l'a quitté en 2018 après être arrivé au pouvoir en Italie. Sous sa houlette, le gouvernement populiste italien s'est vivement opposé à la plupart de ses partenaires européens en fermant ses ports aux arrivées de réfugiés et s'est livré à un bras de fer - conclu par un compromis - avec la Commission sur un budget 2018 en dehors des règles européennes. 

Doté d'un aplomb hors du commun et d'une équipe de jeunes virtuoses des réseaux sociaux, son parti est crédité de plus de 30% d'intentions de vote. 

Pedro Sanchez, l'espoir des socialistes

Net vainqueur des législatives fin avril, le chef du gouvernement socialiste espagnol Pedro Sanchez, seul dirigeant social-démocrate au pouvoir dans un grand pays européen, devrait sortir renforcé des européennes dimanche. Les sondages créditent son PSOE (Parti Socialiste ouvrier espagnol) de près de 30% des voix.  

Fort de ses bons résultats électoraux, l'économiste de formation de 47 ans, arrivé au pouvoir en juin 2018 après avoir renversé le conservateur Mariano Rajoy grâce à une motion de censure, veut faire avancer les pions espagnols sur la scène européenne où il s'est montré beaucoup plus actif que son prédécesseur.  

Il veut profiter en particulier du Brexit, qui permettrait à l'Espagne de devenir le quatrième pays de l'Union.

Le populiste Viktor Orban

Avec 57% d'intentions de vote pour son parti Fidesz, le Premier ministre hongrois au pouvoir depuis 2010 s'apprête à renforcer son emprise sur son pays et son statut de figure clé de la droite dure européenne. 

Suspendu par le Parti populaire européen (PPE, droite) en raison de ses attaques contre Bruxelles, le dirigeant souverainiste se défend de vouloir quitter l'UE, dont la Hongrie bénéficie largement grâce aux fonds structurels. 

Il entend jouer un rôle majeur dans la recomposition de la droite européenne et a multiplié les contacts avec Matteo Salvini, le FPÖ autrichien et le PiS polonais. Avec un message explicite : si la droite modérée refuse de s'allier avec les "partis patriotiques de droite" après le scrutin, il claquera la porte du PPE. 

Le Brexiter Farage

Surnommé "Monsieur Brexit" par son ami Donald Trump, Nigel Farage, 55 ans, peut se targuer d'être l'homme politique britannique le plus influent de sa génération même s'il n'a jamais été élu à la Chambre des communes.  

Son "Parti du Brexit", créé en février en raison de l'enlisement des négociations sur la sortie de l'UE du Royaume-Uni, caracole en tête des sondages avec environ 30% des intentions de vote. Sa victoire serait une gifle pour les deux principaux partis britanniques, Conservateurs et Travaillistes. 

Eurodéputé depuis 1999, Nigel Farage a mené sans interruption une croisade anti-UE depuis le Parlement européen pour son parti UKIP dont il a quitté la tête en 2016.  

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Manche : un lycéen de 17 ans retrouvé pendu dans son établissement

La jeune victime était en terminale professionnelle "Conduite et gestion de l'entreprise agricole" et devait passer le bac en juin. Vendredi 24 mai, ce lycéen de 17 ans a mis fins à ses jours au sein de son établissement. 


"Il a été retrouvé pendu vendredi après-midi dans l'un des hangars du lycée agricole de Thère, au Hommet-d'Arthenay (Manche), où il était scolarisé", a indiqué la gendarmerie de Saint-Jean-de-Daye, qui a précisé que les sapeurs pompiers envoyés sur place n'avaient rien pu faire pour le sauver.  

Si le procureur a confirmé la thèse du suicide, une enquête a été ouverte par le parquet de Coutances pour faire toute la lumière sur les circonstances du drame. Une cellule psychologique a tout de suite été mise en place dans l'établissement. 

Le maire de la commune nouvelle de Pont-Hébert, situé tout près, a évoqué auprès de nos confrères de La Manche libre, qui ont révélé l'information, "un bon élève, très réactif qui devait passer son bac dans trois semaines", selon l'équipe encadrante.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
États-Unis : Donald Trump dit encore faire confiance à Kim Jong Un

Malgré l'enlisement des négociations sur le nucléaire et les récents essais d'armes menés par Pyongyang, l'entente reste-t-elle toujours cordiale entre Donald Trump et Kim Jong Un ? C'est en tout cas ce que laisse croire un récent message posté sur Twitter par le président américain. 

"La Corée du Nord a lancé quelques petites armes, ce qui a dérangé certains dans mon pays et d'autres, mais pas moi", a tweeté dimanche 26 mai Donald Trump, actuellement en visite officielle au Japon. "Je fais confiance au président Kim pour tenir sa promesse à mon égard", a-t-il ajouté.

Le président américain a par ailleurs dit avoir "souri" face aux insultes proférées par l'agence officielle nord-coréenne KCNA contre l'ancien vice-président Joe Biden, qualifié d'"imbécile" et d'"idiot au faible QI" après des critiques contre Kim Jong Un. "Peut-être s'agit-il d'un signal à mon intention ?", s'est interrogé Donald  Trump, dont Joe Biden, candidat à la primaire démocrate, espère être l'adversaire lors de l'élection présidentielle de 2020 aux États-Unis. 

La Corée du Nord a procédé début mai à deux essais de missiles à courte portée en moins d'une semaine, une première depuis la spectaculaire détente sur la péninsule coréenne marquée en 2018 par l'amorce de négociations sur les programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. 

Un dernier sommet conclu par un échec

Un premier sommet historique entre les deux dirigeants, en juin 2018 à Singapour, s'était achevé sur une déclaration commune évoquant la "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", formulation vague permettant aux deux parties d'en faire des interprétations très différentes. Mais le second sommet, à Hanoï en février, s'est soldé par un retentissant fiasco. 

Depuis, Kim Jong Un a accusé avec force Washington d'être de mauvaise foi et a exigé un changement de l'attitude américaine. Mais pas de quoi altérer, en tout cas en façade, la confiance que lui porte le président américain.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
États-Unis : disparue depuis 15 jours, une femme retrouvée vivante au fond d'un ravin

"Amanda Eller est VIVANTE!!!!". C'est par ce message que les proches de cette professeure de yoga domiciliée à Hawaï ont annoncé sur Facebook que la jeune femme avait été retrouvée au fond d'un ravin, après 15 jours de recherche.


Partie en randonnée en forêt sur l'île de Maui, elle n'avait plus donné signe de vie depuis deux semaines. "Amanda a été retrouvée. Elle s'était perdue et était coincée et légèrement blessée dans la forêt (...) Entre deux chutes d'eau, au fond d'un profond ravin dans le lit d'un ruisseau", peut-on lire sur le réseau social. Une photo postée sur Facebook montre d'ailleurs les deux chevilles de la jeune femme couvertes d'ecchymoses. 

Amanda Eller, âgée de 35 ans et physiothérapeute à Haiku, sur l'île de Maui au centre de cet archipel du Pacifique, a fini par être repérée par un hélicoptère et évacuée vers un hôpital. Sa disparition, le 8 mai dernier, avait suscité un vaste élan de solidarité, avec plus de 70.000 dollars récoltés. Un argent qui a notamment permis de lancer des recherches par les airs.  

Le compagnon de la randonneuse avait été le dernier à voir la jeune femme avant de signaler sa disparition aux autorités. La police avait retrouvé sa voiture blanche sur un parking près d'un sentier de marche.

"Le département de la police de Maui fait part de sa reconnaissance à la famille, la communauté et les agences partenaires pour tous leurs efforts", ont écrit les autorités locales sur leur page Facebook."Elle est simplement aussi forte que ce que nous avions prédit. On savait qu'elle pourrait tenir aussi longtemps", ont salué ses proches sur la page Facebook, suivie par plus de 20.000 personnes. 

Apparaissant tout sourire sur une photo diffusée par ses proches après l'avoir retrouvée, la jeune femme a perdu environ 7 kilos mais est en bonne santé, a expliqué sur CNN l'un des hommes partis à sa recherche. La jeune femme s'est elle exprimée depuis son lit d'hôpital, remerciant tous ceux qui se sont mobilisés pour la retrouver.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
"On n'est pas couché" : le fils de Sophie Pétronin nie être atteint du syndrome de Stockholm

Près de deux ans et demi se sont écoulés depuis l'enlèvement au Mali de l'humanitaire Sophie Pétronin, le 24 décembre 2016. Depuis, ses proches et notamment son fils Sébastien Chadaud-Pétronin oeuvrent sans relâche pour sa libération. Ce dernier, qui vient de sortir un livre intitulé Ma mère, ma bataille (ed. Fayard) accuse l'État d'avoir "abandonné" sa mère. 


Invité sur RTL le 7 mai dernier, il estime que Sophie Pétronin est "sacrifiée" car Paris refuse de parler avec les ravisseurs : "C'est une affaire politique", affirme-t-il. Lui assume vouloir être un intermédiaire avec les jihadistes qui retiennent sa mère, comme il l'a expliqué sur le plateau d'On n'est pas couché samedi 25 mai. Tout en se défendant d'être atteint du syndrome de Stockholm. 

"Je ne le pense pas (être atteint de ce syndrome, ndlr) mais en revanche j'ai dû travailler sur moi-même pour accepter le non-jugement. À partir de là, on respecte la personne qui est en face de nous, quand bien même la situation est catastrophique et seulement là, la discussion peut commencer", explique-t-il face à Laurent Ruquier et ses chroniqueurs. 

"On peut me reprocher d'avoir remercié les jihadistes d'avoir bien traité ma mère comme je l'ai fait lors d'une conférence de presse mais j'aimerais que l'on fasse une distinction avec le syndrome de Stockholm et le fait de se positionner de manière impartiale pour pouvoir engager un dialogue nécessaire à une perspective de libération", conclut Sébastien Chadaud-Pétronin.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
États-Unis : une attraction pour "revivre" l'accident de Lady Diana lancée dans un parc à thème

C'est une attraction d'un nouveau genre, mais surtout de mauvais goût. Un parc d'attractions vient d'ouvrir ses portes dans la ville de Pigeon Forge, dans le Tennessee, et il propose à ses visiteurs une expérience inédite : "revivre" le terrible accident de voiture qui a coûté la vie de la princesse Diana, le 31 août 19997. 


Ce parc à thème, qui se veut être une sorte de "musée immersif" autour du journal people américain The National Enquirer (il s'appelle d'ailleurs The National Enquirer Live, ndlr), s'est d'ailleurs spécialisé dans le genre puisqu'il invite également les spectateurs sur une réplique de la scène de crime où l'ex-femme d'OJ Simpson avait été retrouvée morte. Une autre attraction autour d'un événement qui avait choqué le monde entier est également au programme : quand Michael Jackson avait suspendu son bébé par-dessus le balcon de sa chambre d'hôtel. 

Mais la polémique s'est focalisée sur "l'expérience" autour de l'accident mortel de Lady Di, rapporte The IndependantArticulée autour d’une animation en 3D, cette attraction invite les participants à se replonger dans la course-poursuite entre la Princesse et les paparazzis, de sa sortie de l’hôtel Ritz au Pont de l’Alma. Et ça ne s'arrête pas là : à la fin, le public doit répondre à un sondage et à des questions basées sur des rumeurs : Lady Diana était-elle enceinte au moment de l'accident ? La famille royale était-elle impliquée dans cette tragédie ? 

Pointé du doigt, le créateur du parc à thème s'est justifié auprès du Daily Beast : "Ce n'est pas de mauvais goût, c'est fait avec beaucoup de professionnalisme. Il n'y a pas de sang, ni rien de tout ça. Vous voyez l'accident de voiture à travers une animation par ordinateur", explique Robin Turner qui donne quelques détails : "C'est projeté, vous voyez les immeubles, et le Ritz, et les paparazzis qui la poursuivent, et la lumière du flash qui aurait aveuglé son chauffeur, et comment tout s'est passé", poursuit-il. 

Celui qui ose même prôner la découverte de la capitale française à travers cette attraction, propose de vivre cette macabre expérience au tarif de 20 dollars (soit environ 18 euros). 

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------
Loto : les résultats du tirage du samedi 25 mai

Aucun joueur n'a remporté le jackpot du Loto mis en jeu ce samedi 25 mai. Pour remporter les 10 millions d'euros, il fallait choisir les 5 bons numéros et le numéro chance, soit la grille suivante : 
2-13-42-43-47 
et le numéro chance 10.

Aucun joueur n'a trouvé non plus les cinq bons numéros sans le numéro chance. Les 42 joueurs ayant coché quatre bons numéros et le numéro chance repartent, eux, avec 1.000 euros.

Les 10 codes gagnants à 20.000 euros sont : F 6901 2518 - F 9661 3080 - H 0774 5513-I 6284 3150 - K 0642 2020 - L 5538 5688 - Q 8199 8789 - T 4562 5063 - U 3972 1550 - W 1332 0630. 

Le prochain tirage aura lieu le
 lundi 27 mai 2019. Un jackpot de 11 millions d'euros sera mis en jeu à cette occasion par la Française des jeux.

La rédaction vous recommande

-----------------------------------------------------

18.234.88.196