Titre

A la une Economie France Informatique International Loisirs Médias Sciences Société Sport



Abondance

Toute l'actualité sur le SEO et les moteurs de recherche

Abondance
Infographie : L'Alphabet du SEO en 2018

Le SEO comprend de nombreux concepts différents, parfois complexes. Cette infographie en reprend quelque-uns sous la forme d'un alphabet agréable à lire, pour nous remettre en tête 26 mots ou expressions essentielles du monde du référencement naturel...

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd'hui par le site SocialMediaToday et propose, sous une forme originale d'alphabet - rien à voir avec la maison-mère de Google - Ceci dit, même si l'idée d'alphabet avait déjà été proposée auparavant, un petite mise à jour pour 2018 de nos 26 lettres n'est jamais mauvaise, de A comme "AMP" jusqu'à Z comme "Zero-Result Pages"... Sortez vos cahiers et révision générale pour tout le monde 🙂 (cliquez sur l'image pour en obtenir une version agrandie) :

 

Infographie : L'Alphabet du SEO en 2018. Source : SocialMediaToday.

L’article Infographie : L’Alphabet du SEO en 2018 est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Légitimité, Sitelinks, DuckDuckGo et Parts de Trafic : la semaine SEO du 12 au 18 octobre 2018

Petit rappel sur l'actualité du SEO, du référencement naturel et des moteurs de recherche en France et dans le monde pour la semaine qui vient de s'écouler (du 12 au 18 octobre 2018)...

Légitimité, Sitelinks, DuckDuckGo et Parts de Trafic : la semaine SEO du 12 au 18 octobre 2018La newsletter "Actu Moteurs" (hebdomadaire et gratuite) numéro 1035 de cette semaine a été envoyée le jeudi 18 octobre.

Vous pouvez vous abonner à cette lettre (si ce n'est déjà fait 🙂 ) et recevoir toute l'actu (et pas de spam !) chaque jeudi dans votre boîte mail en indiquant votre adresse ici (ou dans le formulaire sur la droite de cette page).

Voici un petit compte-rendu de l'actualité du SEO/référencement et des moteurs de recherche pour la semaine du 12 au 18 octobre 2018 :

Infographie : Les 10 Commandements du Backlink de Qualité
Le fait d'obtenir un lien vers son site web est bien sûr l'une des parties les plus importantes d'une stratégie SEO, mais aussi l'une de plus complexes et des plus chronophages. Cette infographie rassemble les différentes caractéristiques que doit avoir un backlink pour vous apporter le plus de "jus" possible. Eh oui, la tâche est rude...

Goossips : Guillemets, Trafic IRL, Index Mobile First et QualitéGoossips : Guillemets, Trafic IRL, Index Mobile First et Qualité
Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec au programme cette semaine quelques réponses à ces angoissantes questions : Comment Google traite-t-il les citations ou le contenu entre guillemets ? Le moteur de recherche prend-il en compte dans son classement des données "In Real Life" comme les heures de pointe dans un magasin ? Les récents updates constatés ont-il un rapport avec l'Index Mobile First ? Comment Google définit-il la qualité d'un contenu sur le Web ?

La légitimité en SEO - Vidéo SEOLa légitimité en SEO – Vidéo SEO
La notion de légitimité nous semble essentielle en SEO. Légitimité entre votre activité et les requêtes sur lesquelles vous cherchez à vous positionner. Légitimité entre la qualité de votre contenu et les intentions de recherche de vos futurs visiteurs. Explications en images...

Test Google : des Sitelinks en accordéonTest Google : des Sitelinks en accordéon
Certains utilisateurs ont vu apparaître dans leurs résultats Google (aux Etats-Unis) une nouvelle forme de Sitelinks (liens de site), sous la forme d'un accordéon déployant des informations complémentaires. Un affichage qui n'est encore qu'un test mais qui pourrait bien donner beaucoup de visibilité s'il est mis en production un jour...

DuckDuckGo atteint les 30 millions de requêtes traitées chaque jour
Le petit poucet des outils de recherche actuels DuckDuckGo publie de nombreux chiffres en toute transparence sur son activité et vient d'annoncer avoir passé la barre toute symbolique des 30 millions de recherches traitées chaque jour...

 

Parts de trafic des moteurs de recherche aux Etats-Unis : Plus de 92% pour Google ?
Google détient-il réellement les deux-tiers du marché de la recherche d'informations aux Etats-Unis, contre un tiers à Bing, comme on l'entend si souvent depuis des années ? Une nouvelle étude de la société Jumpshot semble révéler le contraire et pourrait remettre en question une situation jusque là en équilibre par rapport à la loi antitrust outre-Atlantique...

 

L'actualité SEO du 12 au 18 octobre 2018. Source de l'image : DR

L’article Légitimité, Sitelinks, DuckDuckGo et Parts de Trafic : la semaine SEO du 12 au 18 octobre 2018 est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Parts de trafic des moteurs de recherche aux Etats-Unis : Plus de 92% pour Google ?

Google détient-il réellement les deux-tiers du marché de la recherche d'informations aux Etats-Unis, contre un tiers à Bing, comme on l'entend si souvent depuis des années ? Une nouvelle étude de la société Jumpshot semble révéler le contraire et pourrait remettre en question une situation jusque là en équilibre par rapport à la loi antitrust outre-Atlantique...

Jusqu'à maintenant, lorsqu'on parlait de parts de trafic des moteurs de recherche outre-Atlantique, on avait tendance à dire que Google thésaurisait 2/3 du trafic "search" contre 1/3 pour le couple Bing+Yahoo!. Ces statistiques provenaient en partie de Comscore (qui a arrêté depuis un certain temps de publier des études à ce niveau) et Statcounter, qui fournissait des chiffres assez unanimement considérés comme fiables.

Mais voici que Rand Fishkin, qu'on ne présente plus, présente de nouveaux chiffres venant de la société Jumpshot, qui pourraient remettre en question toutes ces données. En effet, selon cette nouvelle étude, la répartition du trafic "search" aux Etats-Unis serait la suivante :

  • Google : 69,03%
  • Google Images : 21,03%
  • YouTube : 2,90%
  • Yahoo! : 1,57%
  • Bing : 1,48%
  • DuckDuckGo : 0,36%
  • Etc.
Parts de trafic du "search" aux Etats-Unis en septembre 2018, selon Jumpshot. Source : Sparktoro

 

Soit plus de 92% pour Google et à peine 3% pour le couple Bing+Yahoo!. Des données d'ailleurs finalement plus ou moins confirmées par StatCounter. Et qui vont plus loin en indiquant également que les parts de trafic d'Amazon, souvent présenté comme un rival fort de Google, ont assez fortement baissé sur les deux dernières années (de 2,2% à 1,5%), même si les recherches portant plus spécifiquement sur les produits sont en (légère) progression.

D'une façon générale, cette étude pourrait fortement contrarier Microsoft en réduisant Bing au rang de "nain" du search au niveau américain (donc mondial, puisque sa présence en Europe est quasi-anecdotique), et pourrait surtout faire ressurgir les affres de la loi antitrust en montrant une hégémonie gênante juridiquement pour Google.

Reste à évaluer maintenant la valeur que l'on peut donner aux chiffres de Jumpshot (on a notamment vu sortir dernièrement une polémique en France à ce niveau, au sujet de chiffres absolument hallucinants et archi-faux sur les "parts de marché" des différents moteurs dans l'Hexagone). S'ils s'avèrent exacts, cela pourrait provoquer un tremblement de terre outre-Atlantique. L'avenir le dira certainement...

L’article Parts de trafic des moteurs de recherche aux Etats-Unis : Plus de 92% pour Google ? est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
DuckDuckGo atteint les 30 millions de requêtes traitées chaque jour

Le petit poucet des outils de recherche actuels DuckDuckGo publie de nombreux chiffres en toute transparence sur son activité et vient d'annoncer avoir passé la barre toute symbolique des 30 millions de recherches traitées chaque jour...

Le moteur de recherche DuckDuckGo a a annoncé récemment avoir franchi le 8 octobre dernier la barrière des 30 millions de recherches quotidiennes sur son outil, en progression de 50% depuis un an. Il publie également chaque jour un certain nombre de chiffres pour montrer sa progression :

 

DuckDuckGo atteint les 30 millions de requêtes traitées chaque jourQuelques statistiques de trafic sur DuckDuckGo. Source : DuckDuckGo

 

On peut louer ici la volonté de transparence de DuckDuckGo à ce niveau, puisqu'il est, à notre connaissance, le seul, même parmi les moteurs partageant le même concept marketing de protection des données personnelles, à fournir des chiffres aussi détaillées et clairs. D'ailleurs, le volume de recherches record établit le 8 octobre correspond à la date où une faille de sécurité importante a été dévoilée sur Google+, ce qui n'est certainement pas un hasard.

Bien sûr, en publiant ces chiffres, DuckDuckGo prend également le risque d'être comparé à Google et ses 3,3 milliards de recherche quotidiennes. La barre atteinte ce mois-ci est donc plus symbolique qu'autre chose pour un moteur de recherche qui se situe à environ 0,8% de parts de marché aux Etats-Unis et 0,34% en France, l'Hexagone étant largement dominé par Google et Bing, ces deux moteurs (en ajoutant Yahoo!, en grande partie "motorisé" par Bing), thésaurisant 99,38% des recherches en France (source).

Rappelons ici que DuckDuckGo, à l'instar d'autres outils comme Lilo, Ecosia ou Qwant, est basé sur l'utilisation et l'intégration de technologies et outils existants (notamment Bing, Yahoo!, Yandex, ou Yelp), parfois accompagné d'un crawl de complément. En cela, il est plus un métamoteur, tout comme la plupart des outils de recherche mineurs actuels, la mise en place d'une réelle technologie de recherche propre étant de toutes façons hors de portée financière de quasiment tous les acteurs du marché (hormis les leaders du domaine comme Google, Bing à l'international, Yandex en Russie, Naver en Corée du Sud ou Baidu en Chine).

L’article DuckDuckGo atteint les 30 millions de requêtes traitées chaque jour est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Test Google : des Sitelinks en accordéon

Test Google : des Sitelinks en accordéonCertains utilisateurs ont vu apparaître dans leurs résultats Google (aux Etats-Unis) une nouvelle forme de Sitelinks (liens de site), sous la forme d'un accordéon déployant des informations complémentaires. Un affichage qui n'est encore qu'un test mais qui pourrait bien  donner beaucoup de visibilité s'il est mis en production un jour...

Le site Search Engine Land a noté un test de Google sur son interface utilisateur, avec l'affichage de liens de sites (Sitelinks) non plus sous la forme de 2 colonnes ou de 4 liens horizontaux, mais présentés en accordéons, les uns en-dessous des autres, comme sur cette copie d'écran :

 

Test Google : des Sitelinks en accordéonNouveau Sitelink en accordéon. Source : Search Engine Land

 

Ces Sitelinks "nouveau format" ressemblent un peu à des PAA (People Also Ask) et, en cliquant sur chacune des lignes, on voit apparaître une explication sur le point proposé :

Nouveau Sitelink déployé en accordéon. Source : Search Engine Land

 

Le phénomène a été vu seulement aux Etats-Unis jusqu'à maintenant, et sur le navigateur Chrome uniquement. De notre côté, nous n'avons pas réussi à les afficher. Peut-être est-ce, comme souvent, uniquement un test de la part de Google, basé sur une faible frange d'utilisateurs. Cet affichage donnerait, en tout cas, une visibilité bien plus importante au site web qui en bénéficierait !

L’article Test Google : des Sitelinks en accordéon est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
La légitimité en SEO – Vidéo SEO

La notion de légitimité nous semble essentielle en SEO. Légitimité entre votre activité et les requêtes sur lesquelles vous cherchez à vous positionner. Légitimité entre la qualité de votre contenu et les intentions de recherche de vos futurs visiteurs. Explications en images...

La légitimité en SEO - Vidéo SEO

Pour faire du SEO, il faut - et c'est presque la définition principale de ce terme - mettre en avant un contenu sur les moteurs de recherche afin de lui donner la meilleure visibilité possible. Mais cela ne peut fonctionner de façon efficace que si la notion de légitimité est présente de façon forte : légitimité de la source d'information par rapport à la requête visée, mais également légitimité du contenu lui-même, qui doit être le meilleur du Web - donc meilleur que ses concurrents directs - pour répondre à l'intention de recherche de l'internaute. Et c'est là que les difficultés commencent.

Cette phase est pourtant essentielle à nos yeux pour obtenir un référencement pérenne et une visibilité de qualité, sans spammer Google et consorts...


La légitimité en SEO. Vidéo proposée par Olivier Andrieu (Abondance).
Source : Abondance

 

Voici quelques vidéos déjà publiées sur un sujet connexe :
- Faut-il copier la stratégie SEO de ses concurrents ? (3'15", 11 octobre 2016).
- Comment mesurer le niveau de concurrence d’une requête ? (6'57", 7 mars 2017).

Voici également quelques articles complémentaires (listés par ordre chronologique) pour approfondir le sujet :
- Un commerçant égyptien truste la première place sur la requête ‘Google’ ! (5 juin 2015).
- Le planificateur Google a-t-il modifié sa façon de calculer le volume de recherche d’une requête ? (30 juin 2016).
- 15% des requêtes sur Google n’ont jamais été saisies auparavant (27 avril 2017).
- Une page web peut se positionner sur des centaines de requêtes [étude] (10 mai 2017).

N'hésitez pas également à visiter la zone "Vidéos SEO" du site et à vous abonner à la chaîne YouTube du site Abondance (ou à son fil RSS) pour découvrir, semaine après semaine, les prochaines vidéos que nous vous proposerons.

 

L’article La légitimité en SEO – Vidéo SEO est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Quelles solutions juridiques en cas de mauvais avis sur une activité ?

La notion d'avis a aujourd'hui un poids très fort dans le domaine du commerce électronique. Dans ce cadre, de nombreux tentatives de "faux avis" se sont développées pour discréditer une marque, un produit ou une personne. Mais l'arsenal juridique existe pour lutter contre ce type de pratiques. Voici en détail comment faire si cela vous arrive un jour...

 

Depuis les premières années du commerce électronique, les avis ont eu une importance certaine pour la crédibilité d'un service ou bien vendu. De nombreux faux avis sont apparus concomitamment et ont remis en doute la pertinence des avis et même des sites marchands. Les législateurs ont alors réagi pour encadrer les avis. C'est ainsi qu'existe aujourd'hui un régime juridique cohérent qui permet de combattre les faux avis, de réagir en cas de mauvais avis ou de faire disparaitre des avis illicites.

Le régime des faux avis

Les avis en ligne occupent une place importante dans les processus d'achat en ligne.

Selon une étude réalisée en 2014 par PriceMinister-Rakuten et La Poste, 74 % des internautes auraient déjà renoncé à acheter un produit à cause de commentaires ou d'avis négatifs, et 41 % d'entre eux auraient déjà réalisé un achat spontané à la suite d'un avis positif. Plus récemment, une étude réalisée par la Fevad/Médiamétrie /NetRatings en septembre 2016 établit que 49 % d'internautes auraient recherché des avis de consommateur pour choisir un produit ou un site et que 51 % d'entre eux auraient donné une note ou un commentaire sur un produit acheté sur Internet.

Du fait de l'importance de ces avis consommateurs, sont apparues certaines pratiques tels que le "caviardage" d'avis, la suppression de messages négatifs et la publication de faux avis (soit des critiques ou commentaires positifs publiés soit par le professionnel ou par un prestataire spécialisé en référencement agissant pour le compte de l'entreprise, soit des critiques ou commentaires négatifs provenant de concurrents ou de prestataires spécialisés agissant pour les concurrents). Ainsi, la DGCCRF indique que 35% des 60 entreprises contrôlées en 2017 lors des enquêtes relatives aux avis en ligne présentaient une non-conformité. Les consommateurs peuvent donc légitimement se montrer plus méfiants vis-à-vis de la véracité de ces avis.

Depuis 2013, la norme AFNOR NF Z 74-501 encadre le processus de collecte, de modération et de restitution des avis en ligne, et impose des principes de transparence et de rapidité du traitement des avis. Plus spécifiquement, elle pose des règles relatives à la collecte, la modération et la restitution des avis. En ce qui concerne la collecte, il faut identifier l'auteur de l'avis et obtenir son engagement qu'il a vécu l'expérience de consommation pour laquelle il va déposer un avis ; en outre, la norme interdit l'achat d'avis en ligne. S'agissant de la modération des avis, il est exigé que les modalités de modérations soient indiquées dans les CGU, et que les délais de modération soient rapides. Enfin concernant, la restitution des avis, la norme AFNOR requiert que le plus récent soit affiché en premier et que les commentaires soient affichés dans leur globalité.

...

[Cet article est disponible sous sa forme complète pour les abonnés du site Réacteur. Pour en savoir plus : https://www.reacteur.com/2018/10/quelles-solutions-juridiques-en-cas-de-mauvais-avis-sur-une-activite.html]

 

Un article écrit par Alexandre Diehl, avocat à la cour, cabinet Lawint (http://www.lawint.com/).

 

 

L’article Quelles solutions juridiques en cas de mauvais avis sur une activité ? est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Comment appréhender une prestation SEO ?

Une prestation de référencement naturel comprend de nombreuses étapes et nécessite un véritable savoir-faire. S'adresser à une agence, ou un freelance, ou embaucher une personne chargé de ces tâches nécessite une réflexion et un véritable travail préalable pour prendre les bonnes décisions et mettre en œuvre la meilleure stratégie possible. Cet article, basé sur 10 ans d'expérience dans ce domaine, a pour vocation de détailler toute la démarche à mettre en place pour arriver à une visibilité efficace et pérenne sur les moteurs de recherche comme Google et consorts..

 

Toutes les personnes possédant un site web veulent en améliorer la visibilité. Pour cela, beaucoup font appel à un prestataire dédié.
Mais que contient une prestation SEO, comment doit-elle être gérée et comment la mesurer ? Voici un retour pratique sur 10 ans d'expérience chez l'annonceur, en freelance et en agence.

Bien comprendre de quoi on parle

SEO signifie « Optimisation pour les moteurs de recherche ». En d'autres termes, comment peut-on se positionner dans Google ou Bing, voire Qwant ?

La première difficulté pour une personne faisant appel à un prestataire est de comprendre réellement de quoi il s'agit, car on peut (et doit) y inclure différents aspects d'un site web :

  • Les contenus ;
  • La structure du site ;
  • Le code informatique et son optimisation ;
  • La popularité.

Pour traiter ces sujets, d'autres thématiques seront abordées, mais elles ne sont pas en soi des tâches qui incombent réellement à une prestation de référencement naturel. Prenons quelques exemples de ce qui est souvent proposé par des prestataires ou demandé par des clients :

  • Une migration HTTPS ;
  • La mise en place et l'animation de réseaux sociaux ;
  • Une stratégie marketing ;
  • La sécurisation du code et du serveur web ;
  • Etc.

Pour autant, ces points n'améliorent pas forcément le référencement naturel.

Tout d'abord, quand on fait appel à une tierce personne pour prendre en charge la visibilité de son site, il est indispensable d'avoir des bases en référencement naturel, et surtout de comprendre ce qu'est réellement le SEO.

Ce qu'il faut savoir sur le SEO

Avant de détailler ce qu'une prestation de référencement devrait inclure et comment cette dernière doit être gérée, il est important de comprendre quelques concepts clés qui vont déterminer la capacité du commanditaire et du prestataire à définir des objectifs, communiquer et travailler efficacement.

Ne croire personne

Avant tout chose, la clé d'un référencement réussi est la méfiance. Il ne faut jamais croire d'office ce que l'on peut lire ou entendre, que ce soit de la part d'un référenceur, d'une annonce officielle du moteur de recherche ou encore d'un partenaire ou d'une connaissance. Il y a plusieurs raisons à cela :

  • Certaines annonces officielles peuvent être fausses (par exemple Google explique que le HTTPS améliore le référencement, or aucune agence ou freelance n'a réussi à le démontrer) ;
  • Une action qui fonctionne sur un site dans un secteur d'activité donné peut avoir de l'impact, mais le refaire sur un autre site peut ne pas fonctionner ;
  • Les secteurs d'activité évoluent ;
  • Les moteurs de recherche évoluent ;
  • Certains référenceurs peuvent manquer d'expérience et de compétences ;
  • Il est parfois complexe de mesurer réellement l'impact isolé d'une action (car tout change constamment) ;
  • Etc.

...

[Cet article est disponible sous sa forme complète pour les abonnés du site Réacteur. Pour en savoir plus : https://www.reacteur.com/2018/10/comment-apprehender-une-prestation-seo.html]

 

Un article écrit par Daniel Roch, consultant WordPress, Référencement et Webmarketing chez SeoMix (http://www.seomix.fr/).

 

 

L’article Comment appréhender une prestation SEO ? est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Sylvain Peyronnet : À quoi ressemblera le SEO dans 5 ans ?

Chaque mois, nous demandons à une personnalité du SEO francophone sa vision du futur de notre métier à une échéance de 5 ans (au-delà on peut imaginer que c'est de la pure science-fiction). Ce mois-ci, c'est Sylvain Peyronnet, à l'origine de nombreux projets autour du SEO depuis près de 20 ans, qui nous donne, en tant qu'amoureux de l'algorithmie, sa vision du futur de ce métier en revenant sur les quelques années qui viennent de s'écouler pour mieux envisager les prochaines...

 

Quand Olivier m'a demandé d'écrire un article prospectif sur l'avenir du SEO, ça m'a d'abord amusé, et ensuite cela m'a beaucoup fait réfléchir. Je vous livre ici quelques unes de ces réflexions, qui bien entendu feront rigoler les personnes qui dans 5 ans reviendront pour se moquer de mon manque de vision... 😉

Comprendre le devin pour comprendre ses prédictions

Avant de vous livrer mes prédictions plus ou moins fantaisistes, il faut que je dévoile un peu mon parcours en tant que SEO ou proche du SEO.
Cela fait maintenant assez longtemps que je fais du SEO puisque mon premier contact avec la nécessité de travailler un site web pour le faire "ranker" date (à la louche) de l'année 2000. Mais c'est, comme pour la plupart des vieux de la vieille du SEO en France, le concours “mangeur de cigogne” qui m'a offert l'occasion de rencontrer d'autres SEOs, et de tout simplement découvrir que le référencement web existait réellement.

A cette époque tout était assez facile, et les moteurs étaient à leurs balbutiements, même si Google était déjà en avance sur les autres. C'est aussi autour de cette époque que je suis devenu enseignant-chercheur, d'abord dans le privé puis dans le public, avec une large partie de mon travail sur des problématiques liées au Web (principalement la mise en place de méthodes de calcul “robuste”, c'est-à-dire la lutte contre le spam).

En environ 15 ans, les moteurs ont évolué de manière très spectaculaire, et cette évolution a naturellement un impact sur les pratiques de référencement. Mon point de vue, et donc mes prédictions, sur le futur du SEO sont par conséquent largement issus de ma vision du futur des moteurs de recherche, à laquelle je participe activement de par mon poste chez Qwant.

C'est l'intention qui compte

5 ans c'est en fait demain, et ce que les moteurs feront de manière à peu près systématique et efficace dans 5 ans, c'est ce qu'ils commencent à faire de manière plus ou moins bonnes depuis quelques années.

Pour moi le game changer des dernières années, c'est l'utilisation de signaux au niveau de l'interaction du moteur avec ses utilisateurs pour le paramétrer différemment selon l'intention exprimée. Ces signaux sont utilisés par un algorithme de machine learning, qu'on appelle de manière générique le learning-to-rank, et qu'on retrouve sous différents noms chez chaque gros moteur.

Peu de gens en ont conscience, mais la première utilisation de ce type d'algorithme par un moteur de recherche fut chez Altavista en 2003, et c'est seulement en 2017 que la technologie est passée dans le “grand public” avec une intégration dans Apache Solr, moteur open-source. La technologie arrive à maturité et rencontre son public, elle va donc s'affiner de manière très forte et sans doute devenir un des leviers principaux sur lesquels les SEOs doivent agir.

...

[Cet article est disponible sous sa forme complète pour les abonnés du site Réacteur. Pour en savoir plus : https://www.reacteur.com/2018/10/sylvain-peyronnet-a-quoi-ressemblera-le-seo-dans-5-ans.html]

 

Un article écrit par Sylvain Peyronnet, fondateur de la régie publicitaire sans tracking The Machine In The Middle (http://themachineinthemiddle.fr/).

 

 

L’article Sylvain Peyronnet : À quoi ressemblera le SEO dans 5 ans ? est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------
Actualités : Comparatif de six agrégateurs de presse gratuits

La recherche d'articles d'actualités est l'une des principales activités de nombreuses personnes sur le Web. Dans ce domaine, Google et Yahoo!, voire Bing, se taillent la part du lion. Pourtant, il existe de nombreux autres outils alternatifs permettant d'effectuer des recherches et un tri parmi les dépêches parues dans les dernières heures ou les derniers jours. Nous vous en présentons 6 ici, disponibles gratuitement, la plupart du temps spécialisés dans l'actualité française. Testez-les. Ils pourraient peut-être bien changer vos habitudes quotidiennes...

 

Lancés respectivement en 2001 et en 2002, Yahoo Actus et Google Actus sont devenus des outils d’information incontournables lorsqu’il s’agit de prendre rapidement connaissance de l’actualité, et leurs versions mobiles ne font qu’accroître ce phénomène.

Pourtant, en cherchant un peu, on s’aperçoit qu’il existe d’autres agrégateurs et moteurs de recherche d’actualités alternatifs potentiellement intéressants. Nous nous proposons dans cet article d’en tester et comparer six, plutôt orientés sur l’actualité française.

Alvinet (https://www.alvinet.com)

Alvinet est un agrégateur proposé par la société française Soft4web. Il utilise comme sources plus d’une centaine de sites de presse français ou francophones dont il exploite les flux RSS.
La page d’accueil se présente sous la forme d'un nuage de tags et permet ainsi de voir rapidement remonter les thèmes les plus traités dans l’actualité.

Fig. 1. Page d’accueil d’Alvinet.

 

Un clic sur l’un des mots-clés affiche les articles ayant permis à ce mot-clé d’émerger. On ne connaît cependant pas la période sur laquelle est calculée cette tendance.


Fig. 2. Page de résultats après un clic sur un mot-clé du nuage de tags.

 

En cliquant sur l’onglet « A la Une » apparaît une page plus classique où l’on trouve au centre les actualités, à gauche les rubriques et sous-rubriques suivies d’une « boîte » de filtrage par sources.

Fig. 3. Rubriques d’Alvinet et page d’accueil de la rubrique « A la une ».

 

Chaque résultat propose l’affichage d’actualités similaires, permettant ainsi de faire remonter des articles sur le même sujet et donc de croiser éventuellement les informations.

L’onglet « Buzz » permet, comme son nom l’indique, de voir les titres qui « montent » sur une période plus courte que la rubrique « A la Une », on pourrait parler d’actualité « chaude ». Lors du test, il semblait toutefois peu efficace comparé à certains services concurrents (Scoopnest par exemple).

Enfin, l’onglet « Les plus lus » remonte un classement par popularité mais de nouveau, on ne dispose d’aucune indication permettant de savoir comment il est calculé.

...

[Cet article est disponible sous sa forme complète pour les abonnés du site Réacteur. Pour en savoir plus : https://www.reacteur.com/2018/10/actualites-comparatif-de-six-agregateurs-de-presse-gratuits.html]

 

Un article écrit par Christophe Deschamps, Consultant-formateur : veille stratégique, intelligence économique, social KM, e-réputation, mindmapping, IST (http://www.outilsfroids.net/).

 

 

L’article Actualités : Comparatif de six agrégateurs de presse gratuits est apparu en premier sur Abondance.

-----------------------------------------------------