Titre

A la une Economie France Informatique International Loisirs Médias Sciences Société Sport



Sports.fr

L'info sport en direct

Sports.fr
Tentatives d’escroquerie dans plusieurs clubs
A l’image du FC Nantes ou du Stade Rennais, qui avait porté plainte en novembre dernier, plusieurs clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont été la cible d’une tentative d’escroquerie, révèle Presse Océan. Des personnes se faisant passer pour des agents ont tenté d’abuser ces clubs en signalant un changement de compte bancaire d’un joueur, envoyant un nouveau relevé d’identité bancaire sur lequel devait être virer son salaire. Neuf personnes, à Paris et Marseille, ont été interpellées dans le cadre de cette affaire.
-----------------------------------------------------
Quand Dragic gifle Simmons (vidéo)
Les esprits se sont encore échauffés mardi soir à Philadelphie, où les Sixers, vainqueurs 104-91, ont éliminé le Heat au premier tour des playoffs (4-1). Déjà chahuté par James Johnson lors du match précédent, Ben Simmons, après avoir chipé un ballon à Goran Dragic dans le troisième quart temps, a été poursuivi par le meneur slovène, qui lui a mis une gifle derrière la tête ! Ce qui a évidemment coûté une faute technique à son auteur.
-----------------------------------------------------
"Ceux qui ne croient pas en un retour peuvent rester chez eux"

Pour Eusebio Di Francesco, l’entraîneur de l’AS Rome, tous les espoirs sont permis malgré la défaite 5-2 concédée à Liverpool lors de la demi-finale aller de Ligue des champions.

-----------------------------------------------------
Un supporter de Liverpool dans un état critique

La rencontre de Ligue des champions entre Liverpool et l’AS Rome a donné lieu à de sérieux incidents. Une rixe a opposé des supporters des deux équipes, un homme de 53 ans, touché à la tête, se trouvant dans un état critique.

-----------------------------------------------------
"Donnez le Ballon d’or à Salah !"
Auteur d’un doublé et de deux passes décisives mardi soir à Anfield, Mohamed Salah a encore été le grand artisan du succès de Liverpool face à la Roma en demi-finale aller de la Ligue des champions (5-2). Et si, pour Steven Gerrard, sur BT Sport, celui qui a inscrit 43 buts en 47 matches toutes compétitions confondues cette saison est actuellement "le meilleur joueur du monde", Robbie Savage a lui estimé, à l’antenne de la BBC, qu’il fallait carrément lui "donner le Ballon d’or": "Oubliez le titre de joueur de l’année, donnez-lui juste le Ballon d’or !" Mais selon Jürgen Klopp, l’entraîneur de l’Egyptien, "pour être le meilleur joueur du monde, il faut peut-être faire cela sur une plus grande période. Mais il est fantastique et on est très contents de l’avoir. Quel joueur !"
-----------------------------------------------------
Les Spurs y ont presque cru…

Revenus à deux points des Warriors mardi soir, les Spurs s’inclinent finalement 99-91 en Californie et quittent logiquement les playoffs dès le premier tour (4-1).

-----------------------------------------------------
Liverpool: Salah et Firmino dans l’histoire
Tous les deux auteurs d’un doublé, mardi soir, lors du large succès de Liverpool face à l’AS Rome (5-2), Mohamed Salah et Firmino continuent d’affoler les compteurs en Ligue des champions. S’ils évoluent à bonne distance de l’inévitable Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de la compétition avec 16 buts, les deux compères ont tous les deux atteint la barre des dix buts en C1. Une performance rare puisque dans l’histoire de la Ligue des champions, ce n’est que la deuxième fois que deux coéquipiers affichent dix buts ou plus au cours de la même saison. Avant Salah et Firmino, Lionel Messi et Neymar avaient réussi cette performance lors de la saison 2014-2015 avec 10 buts chacun. Les deux joueurs des Reds peuvent donc encore améliorer la marque référence des deux Barcelonais.
-----------------------------------------------------
OM: Ça se précise pour Mandanda
Sur le flanc depuis près d’un mois et une blessure à la cuisse face à Dijon, le 31 mars dernier, Steve Mandanda continue de prendre son mal en patience. Mais à en croire RMC, l’international tricolore espérerait faire son retour à la compétition d’ici une quinzaine de jours. S’il sera encore trop juste pour la réception de Nice, le 6 mai prochain, le portier phocéen compte pouvoir disputer les deux dernières rencontres de Ligue 1 et l’éventuelle finale de Ligue Europa le 16 mai prochain.
-----------------------------------------------------
Bayern: L’hommage de Heynckes à Zidane
Si le Bayern Munich espère bien prendre sa revanche face au Real Madrid un an après son élimination en quarts de finale face à ces mêmes Madrilènes, Jupp Heynckes s’est montré dithyrambique avec Zinédine Zidane, confiant toute son admiration pour son homologue français. "J'ai déjà joué contre de grands entraîneurs au cours de ma longue carrière : Arrigo Sacchi, Johan Cruyff, Marcello Lippi. Je suis un grand admirateur de Zidane, comme joueur puis comme entraîneur. J'aime le jeu qu'il fait jouer au Real. C'est un bon entraîneur, calme. Un coach modèle", a ainsi expliqué l’expérimenté entraîneur allemand.
-----------------------------------------------------
Pas de miracle pour les Spurs
Les Spurs se sont bien battus, s’offrant un joli baroud d’honneur dans la dernière ligne droite. Menés de 11 points à la pause et de 14 à l’entame du quatrième acte, les Texans ont même cru à un improbable exploit en revenant à deux longueurs à une minute de la fin. Las, Kevin Durant veillait et enchaînait quatre points en à peine dix secondes, profitant d’une perte de balle coupable de Manu Ginobili. Le sort de la rencontre était scellé et les Warriors l’ont finalement emporté 99-91 et donc éliminé leurs rivaux texans 4 victoires à 1. Décisif en fin de match, Kevin Durant a également été le meilleur marqueur californien avec 25 points à 8 sur 19 aux tirs, Klay Thompson suivant avec 24 points et Draymond Green ajoutant non seulement 17 points mais également 19 rebonds et 7 passes. De quoi rendre vains les efforts de LaMarcus Aldridge, pourtant auteur de 30 points à 8 sur 18 aux tirs, 12 rebonds et 4 passes, ou de Patty Mills, encore à son avantage avec 18 points et 5 rebonds.  Ce fut en revanche bien plus dur pour Tony Parker, encore limité à 4 points à 2 sur 7 aux tirs, Manu Ginobili rendant, lui, 10 points, 5 rebonds et 7 passes.
-----------------------------------------------------
Les Sixers sur leur nuage
On connaît le nom d’une première équipe qualifiée pour les demi-finales de la Conférence Est. Car à l’inverse des Cavaliers, des Celtics et même des Raptors, contestés par leurs adversaires, les Sixers ont finalement tranquillement franchi l’obstacle du premier tour. Le Heat a certes réussi à l’emporter lors du match 2 en Pennsylvanie, mettant fin à une série de 17 victoires de rang pour Philadelphie, mais les 76ers ont répondu en alignant trois succès à la suite, le dernier 104-91, mardi, lors du match 5. De quoi entériner leur qualification 4 victoires à 1 et attendre la suite, une demi-finale face au vainqueur de la série entre les Celtics et les Bucks, avec gourmandise. Ce dernier succès face à Milwaukee a certes été un peu long à se dessiner, les deux équipes étant au coude à coude à la pause (46-46). Mais le troisième quart a été à sens unique, les Sixers infligeant un 34-20 rédhibitoire à leurs visiteurs. Et si Dario Saric a été moins à son aise qu’à son habitude, devant se contenter de 8 points à 2 sur 9, Philadelphie a encore fait la différence grâce à son collectif, JJ Redick menant l’ensemble avec 27 points à 6 sur 13 aux tirs, Joel Embidd l’épaulant avec 19 points et Ben Simmons complétant le tableau avec 14 points, 10 rebonds et 6 passes. C’en était trop pour le Heat malgré les 18 points, 8 rebonds et 6 passes de Kelly Olynyk en sortie de banc ou les 16 points de Tyler Johnson. La soirée a été en revanche bien plus compliquée pour Dwyane Wade, auteur d’un vilain 4 sur 15 (11 points) pour ce qui était peut-être le dernier match de sa carrière.
-----------------------------------------------------
Soirée faste pour les Celtics
Enfin des bonnes nouvelles pour les Celtics. Incapables de l’emporter dans le Wisconsin, les Bucks en profitant pour revenir à leur hauteur après leurs deux premières défaites dans le Massachusetts, les hommes de Brad Stevens n’ont cette fois laissé aucune chance à Milwaukee, l’emportant plus facilement que ne le suggère le score (92-87). En attestent les 15 points d’avance dans le deuxième quart (44-29) avant de se faire une petite frayeur dans la dernière ligne droite L’autre bonne nouvelle de la soirée pour Boston tient au grand retour de Marcus Smart, sur le flanc depuis mi-mars en raison d’une blessure au pouce et auteur de 9 points, 5 rebonds, 4 passes et 3 contre en minutes en sortant du banc. Insuffisant pour voler la vedette à Al Horford, auteur de 22 points et 14 rebonds tandis que Terry Rozier et Jaylen Brown ajoutaient 16 et 14 points, mais prometteur pour la suite. La suite, c’est un match 6 à Milwaukee, vendredi, que les Bucks sont dans l’obligation de gagner. Charge à Giannis Antetokounmpo de faire mieux que les 16 points, 10 rebonds et 9 passes compilées dans le match 5, Khris Middleton et Jabari Parker ayant ajouté 23 et 17 points.
-----------------------------------------------------
Aulas allume (encore) Eyraud et l'OM

Entendu par la commission de discipline de la Ligue de football après les incidents survenus à la fin du match entre l’OM et l’OL, Jean-Michel Aulas n’a pas manqué de s’en prendre à son homologue marseillais à l’issue de cette audition.

-----------------------------------------------------
Salah plus fort que Messi et Ronaldo ?

Encore exceptionnel face à l’AS Rome (5-2) avec deux buts et deux passes décisives, Mohamed Salah n’en finit plus d’impressionner avec Liverpool.

-----------------------------------------------------
Neymar bientôt de retour !

La convalescence de Neymar au Brésil touche à sa fin. Blessé au pied fin février, l’ancien Barcelonais devrait rentrer à Paris la semaine prochaine.

-----------------------------------------------------
Tous les chiffres d'une demi-finale de déglingos !

7 buts dans une demi-finale de Ligue des champions, la compétition n'avait plus eu droit à un tel festival depuis 1995 et un certain Bayern-Ajax (2-5). Retrouvez toutes les statistiques au terme de l'orgie offensive d'Anfield entre Reds et Romains (5-2).   

-----------------------------------------------------
Klopp: "5-2, un score fantastique" 

Jürgen Klopp a beau assurer qu'il aurait signé des deux mains pour un avantage de 3 buts face à l'AS Rome (5-2), avant la demi-finale retour à Rome, les Reds vont vivre de regrets ces prochaines heures.  

-----------------------------------------------------
Liverpool-Klopp: "Le penalty n'en est pas un"
Jürgen Klopp vivait, à l'instar de son équipe, la soirée parfaite ce mardi, à Anfield, à l'occasion d'une demi-finale de Ligue des champions que ses Reds auront longtemps écrasée face à des Romains dépassés, dans le sillage d'un joueur en état de grâce, Mohamed Salah, auteur d'un doublé et de deux passes décisives, avant que le chef d'oeuvre ne soit terni par 2 buts concédés dans une fin de rencontre mal maîtrisée (5-2).    "Nous avons fait le match parfait pendant 80 minutes ou à peu près..., constate Klopp sur BT Sport. Nous avons défensivement fait une erreur. Le penalty n'en est pas un, nous sommes tous d'accord là-dessus, mais l'arbitre l'a accordé et le score est de 5-2 au final. Bien sûr, nous aurions été plus heureux à 5-0 ou 5-1, mais 5-2, c'est un score fantastique", préfère positiver le technicien avant le match retour mercredi prochain, à Rome. Sa satisfaction tient aussi à la réussite de son plan tactique.
-----------------------------------------------------
La même sanction pour Lopes et Rami !

Un mois et demi après OM-OL, la LFP a suspendu Anthony Lopes et Adil Rami pour 3 matches, le gardien lyonnais ayant pourtant été le seul à porter un coup durant cette longue altercation générale.

-----------------------------------------------------
Discipline: Lopes et Rami suspendus 3 matches
Réunie spécialement ce mardi soir, afin de statuer sur la fin de rencontre houleuse entre l’OM et l’OL (2-3) du 18 mars, la commission de discipline de la LFP a sanctionné Anthony Lopes et Adil Rami de trois matches de suspension ferme. Le gardien lyonnais avait assené un coup à un intendant du club marseillais, ce qui lui avait occasionné une ITT de deux jours. Marcelo, auteur d’une provocation devant le tunnel, écope de deux matchs de suspension avec sursis. Une amende de 10 000 euros a été infligée aux deux clubs, alors que le Vélodrome voit sa tribune basse sud fermée pour un match.
-----------------------------------------------------